Mots-clés

, , , ,

Boucher Fils, Juste Nathan François. Ornements – Arabesques – Gravures. ill. Boucher Fils. Paris: 51,5 x 28 et 52,5 x 27,5. Deux planches comprenant quatre suites d’arabesques de François Boucher le Jeune (1736-1782), gravées à l’eau-forte, accolées deux à deux, 10,7 x 43 pour chaque suite, numérotées de 3 à 6, signature « Boucher F. » en bas au dessus du trait des suites 4 et 6. Ces suites, dépliantes, sont extraites du Vème cahier d’arabesques de l’artiste. D. Guilmard « Les maîtres ornemanistes » p. 232. François Boucher le Jeune est le fils du peintre Boucher. Les modèles d’arabesques sont à la mode dans les années 1770. Les compositions, faites de femmes à l’antique, de vases, de faunes et de satyres, de guirlandes de fleurs, étaient destinées à être peintes, en miroir, sur des panneaux de boiseries, parfois associés à des ornements en stucs. Gravures décoratives.Très bon état.

280,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

et aussi :
Boucher Fils, Juste Nathan François. Cahiers D’arabesques – I-VIII. ill. Boucher Fils. Paris: Chereau, 19,5 x 25,5. Volume in-4, s.d. [circa 1780], reliure demi-veau fauve début XXe, dos lisse, titre et filets dorés, gardes peignées, page de titre moderne, comprenant 45 planches à l’eau-forte 280 x 80 ou 210 x 150, composées et gravées par François Boucher le Jeune, montées sur onglet en VIII cahiers : Cahier A : 6 pl. (dont le titre Premier Cahier), sur 6 ff. ; cahier B : 6 pl. (dont le titre IIe Cahier), sur 6 ff. ; cahier C : 6 pl. (dont le titre 3e Suite), sur 6 ff. ; cahier D : 6 pl. (dont le titre 4e Suite), sur 6 ff. ; Cinquième cahier : 6 pl. 430 x 250, (dont le titre Ve Cahier) sur 3 ff. dépliants ; cahier A : 6 pl. (dont le titre VIe Cahier) sur 6 ff. ; cahier B : 6 pl. (dont le titre VIIe Cahier) sur 6 ff. ; cahier C : 6 pl. (dont le titre VIIIe Cahier) sur 6 ff. D. Guilmard « Les maîtres ornemanistes » p. 232. François Boucher le Jeune (1736-1782) est le fils du peintre Boucher. Les modèles d’arabesques sont à la modes dans les années 1770. Les compositions, faites de femmes à l’antique, de vases, de faunes et de satyres, de guirlandes de fleurs, étaient destinées à être peintes, en miroir, sur des panneaux de boiseries, parfois associés à des ornements en stucs. Recueil bien complet. La page de titre du 1er cahier est grise, ainsi que les dernières planches, quelques marques d’humidité, mais bon ensemble. 500,00 €

Publicités