Étiquettes

, , ,

Constantin, Pierre de. Un cavalier de la Grande Armée, itinéraires du chevalier de Constantin. Paris: Publications de La Sabretache, 1925. 17 x 26. Grand in-8, reliure demi-chagrin marron moderne, dos à quatre nerfs soulignés de de deux filets dorés, quatre fleurons dorés, « 1925 » dorée en queue, plats et gardes marbrées, V-130 p., table des noms cités, portrait en couleurs en frontispice sous serpente, fac-similés (4 planches). Couverture conservée. Publiés avec une préface par Frantz Funck-Brentano, Conservateur à la Bibliothèque de l’Arsenal, avec des notes par Joseph Durieux, vice-président de la Société Historique du Périgord, et une notice biographique par son arrière-petit-fils le Baron Yves de Constantin.
Tirage limité, notre exemplaire, sur vélin pur fil à la cuve, des Manufactures d’Arches portant le n° 15/71, faisant partie des 400 exemplaires de luxe.

Né à l’aurore de la Révolution dans une famille périgourdine d’officiers, ébranlée par la Révolution et l’émigration, Pierre de Constantin (1786-1844) s’engage à 20 ans dans les armées impériales en qualité de brigadier dans les Gendarmes d’ordonnance de la garde impériale, corps qui venait d’être créé en 1806. Ce cavalier participa à tous les grands combats, en Prusse en 1807, en Italie et dans les Etats romains en 1808 puis 1809, en Allemagne et à Wagram en 1809, puis en Italie en 1810-1811. Son récit est dominé par la campagne de Pologne et de Russie en 1812 avec des pages saisissantes sur la retraite du 23e dragons. A noter en dernière partie la publication très intéressante de son « Journal de dépenses & Itinéraires de 1814 à 1827 », qui donne une bonne image de la vie militaire et quotidienne d’un officier et d’un hobereau sous la Restauration. Reliure élégante, très frais. Envoi manuscrit à M. et Mme René Mémain [l’historien ?] signé Baron Yves de Constantin. Très bel exemplaire. Peu fréquent.(B51)

290,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com