Étiquettes

, ,

Rabelais. Le Rabelais Moderne – Aux Armes De Claude Nicolas François Doger De Spéville et orné de Son Ex-Libris . Amsterdam: Chez Jean-Frédéric Bernard, 1752. 9 x 14,5. In-12, reliure plein veau granité de l’époque, dos lisse orné, tranches rouges, 445-[2] p. Tome sixième seul.
Sur les deux plats, armes de Claude François Nicolas Doger de Spéville (Metz, 1750 – Port-Louis-île Maurice, 1811), « de sable, au chevron d’or, accompagné en chef de deux fleurs de lys de même et en pointe d’une merlette aussi d’or, couronnée et tenant dans son bec un cor de chasse, le chevron soutenant une fasce en divise aussi d’or, chargée de trois étoiles de sable surmontée en chef de trois têtes de merlette aussi d’or ».

Claude Nicolas François était le fils aîné de César Joseph Doger de Spéville, seigneur de Nouilly, chevalier du Saint-Empire et procureur au Parlement de Metz. Il entra au Service des Colonies en 1771 et s’embarqua pour l’Isle de France [Ile Maurice] sur la frégate de la Belle Poule avec Maillart du Mesle, Intendant des Isles de France et de Bourbon. Il gravit les échelons de l’administration maritime de Port Louis, obtint le poste d’Ecrivain de la marine en 1774 et de contrôleur en 1784. Envoyé par sa famille, son frère cadet le rejoindra en 1788. Il épousa en 1790 Marie Virieux à Port-Louis et fonda ainsi avec son frère dans l’archipel des Mascareignes une dynastie mauricienne. L’Isle de France, stratégique dans la rivalité maritime franco-anglaise au XVIIIe siècle fut cédée à l’Angleterre en 1815 à la chute de l’Empire. Ex-libris gravé Doger de Spéville sur le premier contre plat.

100,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités