Étiquettes

, , , , , ,

Didron, Aîné. Annales Archéologiques – 28 Volumes – 1844-1881. Paris: Librairie Archéologique De Victor Didron, 1844. 23 x 28. Vingt-huit volumes in-4, 1844-1881, reliure homogène demi-vélin de l’époque, dos lisses, pièces de titre de cuir rouge, pièces de tomaison de cuir vert, titres et tomaisons dorées, plats et gardes marbrées, composés de 27 premiers volumes datés de 1844 à 1870 et d’un 28ème volume de table analytique et méthodique par Mgr X. Barbier de Montault daté de 1881. Très nombreuses planches hors texte sous serpentes et certaines en chromolithographies.

Rare édition originale complète de cette magistrale encyclopédie de l’art au Moyen Age. Didron (1806-1867) peut être considéré comme un des pères de l’archéologie médiévale en France. Son oeuvre s’inscrit dans le mouvement de redécouverte du Moyen Age au XIXe siècle, de ses monuments, de ses formes artistiques et de son iconographie. Didron siégea au Comité Historique des Arts et Monuments, créé par Guizot, aux côtés de Victor Hugo, de Louis Vitet, de Prosper Mérimée, du comte de Montalembert. Collaborèrent à la revue notamment Viollet-le-Duc, Lassus, Guilhermy, le baron Ferdinand de Roisin…En parallèle Didron fonda une maison d’édition spécialisée, la librairie Archéologique Didron, que dirigea son frère Victor. A sa mort, c’est son neveu, l’archéologue Edouard Didron qui prendra sa succession. Très bon ensemble, bonne reliure homogène, coins en parfait état, quelques rousseurs.

2 200,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

et aussi à notre catalogue:

Didron, Adolphe-Napoléon. Iconographie chrétienne. – Histoire de Dieu.. Paris: Imprimerie Royale, 1843. Edition originale. 21 x 27. Volume in-4, demi-basane d’époque, dos lisse,, titre et filets dorés, XXII-600 pp., avec 150 figures dans le texte. Didron (1806-1867) est au coeur du mouvement de redécouverte du Moyen Age et de préservation du patrimoine médiéval. Il est un des fondateurs de l’archéologie médiévale et oeuvre aux côtés de Mérimée et de Viollet le Duc au sein du Comité historique des Arts et monuments. Son traité d’iconographie chrétienne est une étape importante de l’histoire de l’art car il introduit une méthode rigoureuse d’observation et puise dans les traités médiévaux, particulièrement chez Vincent de Beauvais, les clés d’interprétation des programmes décoratifs médiévaux. Dos frotté dans son entier, plats usagés, coins en bon état, rousseurs, solide exemplaire. 90,00 €

Publicités