Étiquettes

, , , , , ,

Volume in-4 de (14), 252 ff., Paris, Jacques du Puys, 1582, reliure XIXème, demi-cuir, dos lisse à titre et fleurons dorés, gardes intérieures et tranches marbrées XIXème, marque d'imprimeur sur la page de titre. Seconde édition. L'édition originale date de 1580. L'ouvrage de Jean Bodin (1529-1596) "contre les sorciers" est un des principaux traités au sujet de la sorcellerie. Bodin rappelle dans sa préface que sa participation au procès de Jeanne Harvillier à Ribemont en 1578 et l'accès à des pièces d’autres procès de sorcellerie instruits dans le bailliage de Vermandois l'ont "poussé à mettre la main à la plume". La démonstration est articulée autour de quatre chapitres : Bodin définit le sorcier, les notions de divination et de prophétie (I). Il se fait historien de la magie, de la lycanthropie (II). Il décrit les pouvoirs illicites des sorciers (III) et enfin argumente sur l'inquisition des sorciers. L'ouvrage se termine par la "Réfutation des opinions de Jean Wier", "qui soutient que les sorciers et les sorcières ne doivent pas être punies", médecin humaniste et auteur du "de Praestigiis Daemonorum - des illusions des démons". Belle marque d'imprimeur sur le titre qui comporte une notation manuscrite en tête "Elie de Mathieu" et un nom manuscrit (Demale ??) raturé, quelques soulignements anciens de la page 1 à 6, marques de légères mouillures sur certaines pages en tête et en bord droit (pp. 242 et suivantes), mais sans gravité. Rare.

Volume in-4 de (14), 252 ff., Paris, Jacques du Puys, 1582, reliure XIXème, demi-cuir, dos lisse à titre et fleurons dorés, gardes intérieures et tranches marbrées XIXème, marque d’imprimeur sur la page de titre. Seconde édition. L’édition originale date de 1580.
L’ouvrage de Jean Bodin (1529-1596) « contre les sorciers » est un des principaux traités au sujet de la sorcellerie. Bodin rappelle dans sa préface que sa participation au procès de Jeanne Harvillier à Ribemont en 1578 et l’accès à des pièces d’autres procès de sorcellerie instruits dans le bailliage de Vermandois l’ont « poussé à mettre la main à la plume ». La démonstration est articulée autour de quatre chapitres : Bodin définit le sorcier, les notions de divination et de prophétie (I). Il se fait historien de la magie, de la lycanthropie (II). Il décrit les pouvoirs illicites des sorciers (III) et enfin argumente sur l’inquisition des sorciers. L’ouvrage se termine par la « Réfutation des opinions de Jean Wier », « qui soutient que les sorciers et les sorcières ne doivent pas être punies », médecin humaniste et auteur du « de Praestigiis Daemonorum – des illusions des démons ». Belle marque d’imprimeur sur le titre qui comporte une notation manuscrite en tête « Elie de Mathieu » et un nom manuscrit (Demale ??) raturé, quelques soulignements anciens de la page 1 à 6, marques de légères mouillures sur certaines pages en tête et en bord droit (pp. 242 et suivantes), mais sans gravité. Rare.

1900,00 €        contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités