Napoléon Bonaparte

Le Baron Fain (1778-1836) – Mémoires et Manuscrits – Au service fidèle de Napoléon.

Fain, [Agathon-Jean-François] Le Baron. Manuscrit de mil huit cent douze, contenant le précis des événemens de cette année, pour servir à l’histoire de l’Empereur Napoléon – 2 Volumes. Paris: Delaunay, 1827. Edition Originale. 13 x 21,5. Deux volumes in-8, brochés, couvertures originelles, IX-[3]-449-[3] et [8]-494 pp., un fac-similé hors texte et deux cartes dépliantes (Dresde …

Le Baron Fain (1778-1836) – Mémoires et Manuscrits – Au service fidèle de Napoléon. Lire la suite »

“Le père la pensée ou les veillées au village”, Limoges, 1845, dans un cartonnage bleu nuit aux décors romantiques – bel exemple de la production de l’imprimeur Martial Ardant (1784-1861).

Eymery, Alexis]. Le Père La Pensée, ou les Veillées au village / par A.-E. de Saintes . Paris – Limoge: Martial Ardant Frères, 1845. 11 x 18. Petit volume in-18, cartonnage bleu nuit aux décors romantiques, dos lisse orné d’entrelacs dorés, titre doré, décors gaufrés sur les plats ornés de deux motifs dorés, gardes marbrées, …

“Le père la pensée ou les veillées au village”, Limoges, 1845, dans un cartonnage bleu nuit aux décors romantiques – bel exemple de la production de l’imprimeur Martial Ardant (1784-1861). Lire la suite »

Thomas Walsh, “Journal de l’expédition anglaise en Egypte dans l’année 1800”, Paris, 1823 – La campagne d’Egypte de Bonaparte vue du côté anglais. Edition originale de la traduction française.

Walsh, Thomas. Journal De L’expédition Anglaise En Egypte, Dans L’année Mil Huit Cent, Traduit De L’anglais Du Capitaine Th. Walls [Walsh] Par M. A. T.* . Paris: Chez J.A.S. Collin De Plancy, 1823. 13,5 x 20. In-8, reliure demi-veau fauve moderne, dos lisse orné de frises, de filets dorés et de quatre coupes égyptiennes figurées, …

Thomas Walsh, “Journal de l’expédition anglaise en Egypte dans l’année 1800”, Paris, 1823 – La campagne d’Egypte de Bonaparte vue du côté anglais. Edition originale de la traduction française. Lire la suite »

Jean-Baptiste Lattil, “Campagnes de Bonaparte à Malte, en Egypte et en Syrie, Marseille 1802 – Rare édition originale de cette relation d’un officier de santé lors de l’expédition d’Egypte (1798-1801).

Lattil, Jean-Baptiste. Campagnes De Bonaparte à Malte, En Egypte et En Syrie. Marseille: Rochebrun, 1802. 14 x 22,5. In-8, Floréal An X [mai 1802], reliure demi-basane du XIXème, dos à quatre nerfs orné de filets noirs et dorés, plats et gardes marbrés, 280 pages non rognées, signet de soie vert, portrait colorié du général Bonaparte …

Jean-Baptiste Lattil, “Campagnes de Bonaparte à Malte, en Egypte et en Syrie, Marseille 1802 – Rare édition originale de cette relation d’un officier de santé lors de l’expédition d’Egypte (1798-1801). Lire la suite »

Bulletins officiels de la Grande Armée – réédition de 1820-1821 – “…le froid a commencé le 7 novembre; dès ce moment, chaque nuit nous avons perdu plusieurs centaines de chevaux, qui mouraient au bivouac. Arrivés à Smolensk, nous avions perdu bien des chevaux de cavalerie et d’artillerie…Le froid s’accrut subitement, et du 14 au 15 et au 16, le thermomètre marqua 16 et 18 degrés au dessous de glace…plus de trente mille chevaux périrent en peu de jours; notre cavalerie se trouva toute à pied…Cette armée si belle le 6, était bien différente dès le 14, presque sans cavalerie, sans artillerie, sans transports…”, T. 3, 29ème bulletin, Molodetschno, le 3 décembre 1812.

Goujon, Alexandre – [Bulletins Officiels De La Grande Armée]. Bulletins Officiels De La Grande Armée – 4 Volumes Complets. Paris: Baudouin Frères, 1820. 10,5 x 17,5. Quatre volumes in-12, 1820-1821, reliure demi-veau de l’époque, dos lisses ornés de décors romantiques dorés, titres dorés, plats marbrés, gravures en frontispice de chaque volume. Tome I: 2 décembre …

Bulletins officiels de la Grande Armée – réédition de 1820-1821 – “…le froid a commencé le 7 novembre; dès ce moment, chaque nuit nous avons perdu plusieurs centaines de chevaux, qui mouraient au bivouac. Arrivés à Smolensk, nous avions perdu bien des chevaux de cavalerie et d’artillerie…Le froid s’accrut subitement, et du 14 au 15 et au 16, le thermomètre marqua 16 et 18 degrés au dessous de glace…plus de trente mille chevaux périrent en peu de jours; notre cavalerie se trouva toute à pied…Cette armée si belle le 6, était bien différente dès le 14, presque sans cavalerie, sans artillerie, sans transports…”, T. 3, 29ème bulletin, Molodetschno, le 3 décembre 1812. Lire la suite »

Retour en haut