Étiquettes

, ,

Plutarque. Les Oeuvres Morales et Meslees – Les Vies Des Hommes Illustres, Grecs et Romains – Décade, Contenant La Vie Des Empereurs – 14 Volumes – Translatées De Grec En François Par Jacques Amyot . Paris: Vascosan Imprimeur Du Roy, 11 x 16,5. Petits in-8, 1567-1574, reliure plein veau fauve marbré et glacé de la fin XVIIIe (Directoire) ou du début XIXe (Empire), dos lisses finement ornés, pièces d’auteur et de titre de maroquin rouge, pièces de tomaison de maroquin vert avec écus fauves portant le chiffre doré, titres et tomaisons dorés, plats encadrés d’un triple filet doré, coupes et roulettes intérieures guillochées, gardes à la coquille, tranches rouges.

Célèbre édition des oeuvres de Plutarque traduites par Jacques Amyot et imprimée par Michel de Vascosan.
« Oeuvres morales », 1574, 3 volumes, dédicace au Roy trèschrétien Charles neuvième de ce nom, [11]-[1 bl.]-336, [1]-337-624 et [1]-625-924-[2] ff., en pagination continue.

« Oeuvres meslées », 1574, 4 volumes dont un de « table », [1]-340, [1]-341-624, 1-625-834-[2, privilège] ff., titre, table des noms et choses notables contenuës en tous les opuscules de Plutarque, non paginé, A-Oiv.

« Les vies des hommes illustres, grecs et romains, comparées l’une avec l’autre par Plutarque de Chaeronée », 1567, 6 volumes, troisième édition, [20 ff., titre, Dédicace à Henry II, aux lecteurs, catalogue des hommes illustres, confirmation du privilège dudit de Vascosan]-545, [1]-546-1170, [1]-1171-1784, [1]-1785-2474, [1]-2475-3263, [1]-3264-3932-150 pp. (Les vies d’Hannibal et Scipion l’Africain, traduittes par charles de l’Ecluse, avec page de titre propre datée 1567).

« Décade, contenant les vies des Empereurs », 1567, 581 pp. dont titre – 6 ff. (chapitres contenuz en la décade des Empereurs) – 1f.bl.

Jacques Amyot (1513-1593), avec le soutien de François 1er, est le premier en 1559 à traduire en vernaculaire l’ensemble de l’oeuvre de Plutarque. Sa traduction représente une étape majeure de la langue française. En travaillant à partir de différents manuscrits, d’éditions, de traductions et de commentaires, Amyot compose une oeuvre originale et durable, qui sera la référence des traductions ultérieures et qui conserve aujourd’hui une valeur critique.
L’oeuvre d’Amyot, et particulièrement notre édition imprimée in octavo – le « format de la popularité » (O. Guerrier) – ont participé magistralement à la constitution de l’idéal classique, en devenant un des « bréviaires » de l’honnête homme, pour reprendre le mot de Montaigne. Plutarque (46?-125?), contemporain de Tacite et de Suétone est le grand historien grec, alors que la Grèce est depuis longtemps une province de l’Empire.
Mais il est aussi philosophe par ses « Oeuvres morales ». La démarche comparative de Plutarque illustre la volonté d’unir Rome et Athènes et constituera un des piliers de notre héritage classique des humanités gréco-latines. Notre exemplaire est également une date importante de l’histoire du livre.
Michel de Vascosan (1500?-1576), gendre et successeur de Josse Bade, cultivé et réputé, nommé imprimeur royal en 1561, « incarne ce mouvement qui va permettre à la France de passer en deux générations d’une littérature se pratiquant avant tout en latin à une littérature en langue vulgaire » (M. Magnien, le cas Vascosan).

« Très belle édition, dont les exemplaires bien conservés sont toujours recherchés des curieux, Brunet, IV, 737 ». Notons que notre exemplaire comprend bien « Les vies d’Hannibal et Scipion l’Africain » (Graesse, V,367) et en dernier volume, la deuxième édition, peu fréquente, (l’originale date de 1556) de la « Décade, contenant les vies des Empereurs », qui sert de supplément aux vies de Plutarque et qui, adaptée en français par Antoine Allègre, est dédiée à « Dame et princesse Catherine [de Médicis] Royne de France, mère du Roy ». Le volume II des « Oeuvres meslées » comporte le saut de page habituel (p. 524 à p. 555). Reliure en bon état, quelques coins légèrement émoussés, rousseurs aux marges des pages de garde, petit accroc en tête du vol. XI avec tache noire au plat inférieur, traces de vers en queue des vol. I et III des oeuvres meslées et du vol. VI des Vies, petite galerie de vers à la marge des feuillets 867-896 du vol. III des oeuvres morales, page de titre du septème volume (table des oeuvres meslées) restaurée, bon intérieur, quelques notations en marge d’une fine écriture, ex-libris manuscrit « Baudrand  » sur le titre du treizième volume. Bon et rare exemplaire.

9 000,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités