Étiquettes

, , , , , ,

Hozier, Louis-Pierre d’ / Hozier De Sérigny, Antoine-Marie d’. Armorial Général, Ou Registres De La Noblesse De France – 13 Volumes dont La Table Générale. Paris: Firmin-Didot Frères, 26 x 34,5.
Treize volumes in-folio, [1868-1884], reliure demi-chagrin chocolat de l’époque, dos à cinq nerfs ornés de fleurons dorés, titres et filets dorés, comprenant 7 registres et une table générale et de nombreux tableaux généalogiques dépliants. Premier registre, 2 volumes en pagination continue, XXXII-5 ff., 876 pp, [1 f.]. / Deuxième registre, 2 volumes, 1236 pp. / Troisième registre, 2 volumes, 1335 pp. suivies de l’explication des sceaux en six planches, additions et corrections [2 ff.] / Quatrième registre, 1 volume, 649 pp. [1 f.] / Cinquième registre, 2 volumes, 1366 pp. / Sixième registre, 1 volume, 639 pp. / Septième registe supplémentaire, 2 volumes, 835 pp. et 501 pp. / 1 volume de table générale, 141 pp.
Première réimpression en fac-similé par Firmin-Didot de l’édition originale de « l’Armorial général de France », publiée de 1738 à 1768, qui formait six registres divisés en dix volumes in-folio. « Le premier registre se distingue nettement des suivants » : Il constitue une première partie du catalogue général de nobles, « dont l’établissement, demandé en 1614 par le corps de la noblesse, a été ordonné par le roi Louis XIII, et qu’il appartenait au Juge d’armes seul de dresser en vertu de sa charge. Les autres registres, au contraire, comprennent des généalogies complètes, accompagnées de preuves à l’appui..insérées en général à la requête des familles intéressées…Les six premiers registres de l’Armorial général, publiés dans l’espace de trente années, n’offrent qu’un peu plus d’un millier de généalogies. Antoine-Marie d’Hozier de Sérigny se proposait de le continuer et il fit imprimer successivement un petit nombre de notices destinées à un septième registre qui ne vit jamais le jour. » Le septième registre supplémentaire de Firmin-Didot (cf. notre exemplaire) n’a rien à voir avec le projet de septième registre de d’Hozier fils. Il est à l’initiative de la Maison Firmin-Didot, qui a collecté et fait contrôler les notices transmises à la requête des familles. Notre exemplaire a l’avantage de comporter la table générale, souvent absente, publiée en 1884, des noms des familles qui sont citées ou dont les généalogies sont insérées dans les six registres de 1738-1768. Exemplaire complet en excellent état, dans une belle reliure uniforme. Rare.

3 300,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités