Étiquettes

, ,

Godeau, Antoine, Évêque De Vence. Oeuvres Chrestiennes et Morales En Prose. Paris: Pierre Le Petit, 1658. 12 x 17,5. Volume petit in-8, reliure plein vélin rigide de l’époque, dos lisse, tranches rouges, regroupant deux tomes, [4]-512, [1 f. bl.], [2]-396-[4] p.
Le premier volume rassemble les textes suivants: Panégyrique de Saint-Augustin / Panégyrique de Saint Thomas archevesque de Cantorbery / Sermon prononcé au sacre de Monseigneur de Marmiesse, Evesque de Couserans / Panégyrique de Sainte Geneviève / Oraison funèbre de Louis le Juste Roy de France et de Navarre / Oraison funèbre pour Monseigneur l’Evesque de Bazas / Oraison funèbre de Messire Octave de Bellegarde, archevesque de Sens & primat de Germanie / Oraison funèbre de Messire Jean-Pierre Camus, ancien évesque de Belley / Oraison funèbre de Messire Mathieu Molé, chevalier, garde des Sceaux de France / Oraison funèbre du Sérénissime Roy de Portugal, Jean IV, du nom / Oraison funèbre de Messire Pompone de Bellièvre, chevalier,, & premier Président du Parlement de Paris / L’idée du bon Magistrat, en la vie et en la mort de Monsieur de Cordes, Conseiller au Chastelet de Paris.
Le deuxième volume: Remontrance du Clergé de France faite au Roy / Advis à Messieurs de Paris, pour le culte du Très Saint Sacrement / Exhortation aux Parisiens / Advis aux Parisiens, sur la descente de la chasse de Sainte Geneviève / du Jubilé / de l’utilité des missions / Lettre pastorale aux diocésains de Grasse / Discours aux pénitents de la ville de Grasse / Discours sur les oeuvres de Mr de Malherbe / Discours sur la traduction du traité des causes de la corruption de l’éloquence / Harangue faite à la Reyne de Suède / de la tranquillité d’esprit du sage ministre d’Estat / discours contre l’éloquence / Eloge du grand Cardinal de Richelieu.

Notre édition, peu fréquente, regroupe de nombreux textes, dont les oraisons funèbres et certains originaux, d’Antoine Godeau (Dreux, 1605 – Vence, 1672), qui marqua son époque par son itinéraire: jeunesse libertine, poète admirateur de Malherbe, un des premiers académiciens touchant à tous les genres littéraires, prêtre en 1636, évêque la même année, protégé de Richelieu, chargé de l’oraison funèbre de Louis XIII, période difficile de la Fronde, évêque exemplaire à Vence après l’abandon de Grasse à partir de 1653 sous Mazarin jusqu’à sa mort, admirateur de Saint François de Salles (canonisé en 1665), fidèle au Concile de Trente et défenseur de l’Eglise gallicane lors des Assemblées générales du Clergé (1643, 1655) alors que monte la querelle du Jansénisme.

Solide reliure, vélin un peu sali, titre manuscrit au dos estompé, très bon intérieur. Ex libris manuscrit « Yolent 1748″. Mention à l’encre noire sur la page de titre ‘Carm. disc. aud. » [ordo carmelitarum discalceatorum / Carmes Déchaux].

400,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités