Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , ,

Sextus Aurelius Victor. Sexti Aurelii Victoris Historia romana , cum notis Integris Dominici Machanei , Eliae Vineti , Andreae Schotti , Jani Gruteri, nec non excerptis Frid. Sylburgii et Annae Fabri filiae. Curante Joanne Arntzenio. . Amstelaedami: Apud Janssonio – Waesbergios, Jacobum à Poolsum, 1733. 21,5 x 26. Volume in-4, reliure hollandaise plein vélin glacé de l’époque, dos à six nerfs orné de fleurons et de filets dorés, plats présentant deux encadrements de filets dorés, avec des fleurons aux angles de l’encadrement intérieur et l’ange de la ville de Maestricht doré au centre, [4 f. bl.], frontispice gravé, page de titre noir et rouge, [21 ff.], planche de médailles gravées, 668 p., [67 ff.] d’index, [1 f. bl.], nombreuses médaillons gravés in texte.

Réunion des oeuvres de l’historien romain Aurelius Victor (IVe siècle a.p. J.C.) comprenant « Origo gentis romanae », « de viris illustribus urbis Romae », « de Caesaribus » auxquelles s’ajoutent ‘Epitome de Caesaribus », ‘de claris Corneliis » de Petrus Nannius (1500-1557), « de vita Scipionis » de Carolus Sigonius (vers 1524-1584), « dedicationes et prefationes virorum doctorum » et un important « index vocum et locotionum ».

Par sa qualité, cette édition est régulièrement désignée comme « la plus estimée » à la suite des notices de Brunet. Elle rassemble, dans une belle typographie différenciée entre le texte et les notes, les éditions et les commentaires des prédécesseurs du philologue néerlandais, Jan Arntzenius (1702-1759), comme Johannes Metellus (vers 1520-1597), Andreas Schottus (1579), Fredericus Sylburgius (1536-1596)… ou Anne née Le Fèvre (« Anna Tanaquilli Fabri filia » alias Madame Dacier, 1645-1720), « bellissima…cultissima faemina…sexus tenerioris decus… », qui annota l’édition de Samuel Pitiscus (1637-1727) de 1681, dans la collection « in usum Delphini ».

Notre exemplaire est un livre de prix, dans une belle reliure hollandaise, remis le 23 août 1733 à un jeune élève du Gymnase réformé de Maastricht (Gereformeerd Gymnasium te Maastricht), appartenant à une famille de notables Melchior Corstius (1715-1789 ??), comme le prouve la dédicace des recteurs sur une des premières pages de garde.
L’ex-libris Ledoux gravé sur le premier contreplat représentant un écu « Louis XV » au lion d’argent accompagné de trois étoiles, deux en chef et une en pointe, surmontée d’une couronne comtale, porté par deux lions aux têtes d’homme, avec entre leurs pattes livres, compas, règle et rapporteur, pourrait être celui de l’architecte Claude Nicolas Ledoux (1736-1806). Bel état et belles gravures, à noter une petite étiquette en tête, quelques rousseurs et une légère mouillure en coin sur quelques pages au centre de l’ouvrage sans gravité, premier plat un peu déformé. Très bon exemplaire.

500,00 € contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités