Étiquettes

, , ,

</

Lejeune, Général Baron. Sièges De Saragosse. Histoire et Peinture Des Événements Qui Ont Eu Lieu Dans Cette Ville Ouverte Pendant Les Deux Sièges Qu’elle a Soutenus En 1808 et 1809 – Exemplaire Unique De Travail. Paris: Firmin Didot Frères, 1840. Edition Originale. 14,5 x 22. Volume in-8, Paris, reliure demi-percaline verte fin XIXe siècle, dos lisse, pièce de titre de cuir chocolat, titre doré, plats marbrés, vii-269 pp., in fine plan dépliant du siège de Saragosse 1808-1809. « Les matériaux de cette description ont été recueillis sur les lieux pendant le second siège. Les récits des Espagnols ont été vérifiés, et ce travail a été complété au moyen de pièces officielles réunies dans l’ouvrage de J. Belmas ».

Outre l’intérêt intrinsèque de ce témoignage célèbre sur la guerre d’Espagne, notre exemplaire est unique: il comporte en tête, montée sur onglet lors de la reliure, une feuille de papier bleu manuscrite repliée. Au regard de l’écriture, cette note, pourtant à la première personne, ne serait pas autographe. Nous serions tentés de l’attribuer à un secrétaire du baron Lejeune : La note commence ainsi: « page y de la brochure » [en marge] – « chapitre VII. Sièges de Saragosse. Avant de raconter le second de ces sièges [remplaçant « avant d’entreprendre le récit de ce dernier siège »], qui fait le sujet de la deuxième section de ce chapitre, et dont je puis dire: quaeque ipse miserrima vidi, et quorum pars magna fui, je vais rappeler, mais avec moins de détails, dans une première section, le siège qui avait précédé, et qui venait à peine de finir. Cette partie de mon travail a été déjà donnée au public en 1840. Lors de cette publication, afin de me faire mieux comprendre des lecteurs de ce fragment important de mes souvenirs, je dois, pour compléter cet extrait, reprendre quelques pointes historiques déjà indiquées dans l’ensemble de mon ouvrage, ce qui aujourd’hui peut amener quelques répétitions. Au reste, elles sont peu nombreuses. J’ai cru néanmoins qu’il convenait d’en expliquer préalablement la cause… ». Notons, qu’à la suite, l’ensemble du livre est annoté en marge ou dans le texte, ou avec des marques de suppressions. Notre interprétation est la suivante : cette note et ces annotations dateraient des années 1845-1848. Il s’agirait de l’exemplaire de travail, annoté et corrigé avec / par le général Lejeune lui-même, au moment où il préparait avec son éditeur la publication de ses « Souvenirs ». Ces « Souvenirs d’un officier de l’Empire par le Baron Lejeune », réputés aujourd’hui pour leur rareté, ont été publiés en 1851 en deux volumes, trois ans après la mort du général Lejeune en 1848. Or le chapitre VII de ces « Souvenirs » -auquel fait allusion le titre de la note sur papier bleu- n’est pas développé et renvoie à la publication de 1840. Notre exemplaire serait la version définitive et inédite des « Sièges de Saragosse » de 1840 , qui n’a pas été intégrée dans la publication posthume des « Souvenirs » en 1851, par manque de temps ou parce que les corrections de Lejeune n’apportaient peut-être pas, aux yeux de l’éditeur, de modifications substantielles au texte initial.. Nous joignons un portrait de Lejeune (22 x 14) gravé par Forestier, d’après Ambroise Tardieu, issu vraisemblablement des « Portraits des généraux français, faisant suite aux victoires et conquêtes des français. Paris, Panckoucke, 1819 ». Exemplaire bien complet du plan du siège de Saragosse.

contact@librairiehistoireetsociete.com

Publicités