Étiquettes

, , , , , , , , ,

Le Magistrat de la ville de Strasbourg, les Stettmeisters et Ammeisters de 1674 à 1790, les préteurs royaux de 1685 à 1790 et notices généalogiques des familles de l’ancienne noblesse d’Alsace depuis la fin du XVIIIe siècle, E. MULLER, Strasbourg, chez Salomon, 1862. Quelques détails savoureux sur les traitements du prêteur royal ou des patriciens strasbourgeois…! « Le prêteur royal touchait un traitement fixe de 17000 livres, et de plus, à titre de pension, 6000 livres; il jouissait en outre des compétences suivantes en nature; en bois : 1500 fagots, 40 cordes de bois de hêtre et 40 cordes de bois de chêne; en grains : 10 sacs ou réseaux de froment; en vin : 12 mesures de vin vieux.

contact@librairiehistoireetsociete.com